2009/09/29

Vive la bureaucratie québécoise...

Pour ma sécurité, j'ai un système téléphonique d'urgence (le Mainstreet Messenger). Cet appareil me permet d'appeler jusqu'à quatre personnes différentes en appuyant sur une seule touche. Après avoir activé la touche d'alerte, le téléphone se met en marche laissant quelques secondes pour annuler la commande en cas d'erreurs. Puis le système appelle le premier numéro. Si quelqu'un répond, cette personne entendra une sonnerie d'alarme dans son combiné et en appuyant sur une touche de son téléphone, elle pourra entendre ce qui se passe chez-moi. Si la première personne ne répond pas, le système passe au deuxième et ainsi de suite. Et quand la quatrième personne ne répond pas, le système recommence en boucle.

Au fil des mois, les personnes étant sur ma liste des rappels ont changé (nouveau numéro de téléphone, déménagement...) Je dois donc occasionnellement modifier la programmation des numéros des nouveaux p'tits anges.

J'avais gardé le manuel d'emploi du fabricant, mais je me rappelle qu'il y avait quelque chose de louche avec ce document.

La semaine dernière, j'ai tenté de modifier le numéro de la première personne en début de liste. Mais en vain, ça n'a rien changé. Imaginez, une erreur dans un manuel d'emploi d'un téléphone si important pour la sécurité de son usager. Je me suis alors rappelé qu'un technicien m'avait donné la bonne méthode pour entrer un nouveau numéro.

J'ai alors fait mes recherches et j'ai finalement trouvé cette fameuse méthode ! Mais toujours en vain... Wow ça va bien mon affaire !

J'ai alors appelé à l'endroit où le technicien travaille pour confirmer la bonne combinaison de touche pour arriver à mes fins. Impossible de lui parler. Il est absent pour la journée... Alors, j'ai demandé à ce qu'il me rappelle pour me donner l'information au téléphone. La réponse de la réceptionniste fut : « Le téléphone a été payé par AVQ-AVD ? (Activités de la vie quotidienne et domestique : un programme gouvernemental qui défraie ces équipements... Ainsi que les réparations...) Je dois faire un appel de services. »

J'avais besoin d'une réponse qui ne prendrait que quelques secondes au technicien au bout du fil à donner. Au lieu de ça, je dois attendre la visite « d'un professionnel du bouton » qui devra à son tour appeler le supérieur (tout comme la dernière fois) pour lui dire comment faire son travail... Excellent service à la clientèle n'est-ce pas ?

Donc, la réceptionniste m'annonce qu'un technicien pourra venir jeudi après-midi pour voir à mon problème, et me demande de contacter mon ergothérapeute pour qu'elle fasse une demande de réparation au programme AVQ-AVD. Ce que je m'empresse de faire aussitôt raccroché.

Mon ergothérapeute du CLSC (nouvellement appelé CSSS comme si en changement de lettres augmenterait l'efficacité de son service), me dit de rappeler pour annuler mon rendez-vous de jeudi après-midi immédiatement ! « Il y a une marche à suivre et je dois avoir l'autorisation avant d'envoyer le technicien chez toi. Il est possible qu'il ne reste plus de fonds et que nous soyons obligés d'attendre en avril 2010 les nouveaux budgets, conclut-elle. »

J'ai ajouté « Si je dois attendre au printemps pour programmer mon appareil téléphonique, tu peux être certaine que ça va faire une bombe dans les médias cette histoire-là... »

Ta%$& de bureaucratie idiote ! J'ai juste besoin de savoir comment reprogrammer mon putain de téléphone !

Habitants hors Québec, venez me chercher ! C'est à dégueuler cette façon de gérer.






3 commentaires:

  1. Tu n'en as pas reparlé de cette histoire là, à moins que je l'aie manqué! Est-ce que ça a avancé?

    RépondreEffacer
  2. Cet événement est rattaché à un grand sentiment d'impuissance et de frustration. Mais tu as raison, je vais faire le suivi. Pour faire une histoire courte, la demande a été acceptée et la situation corrigée en fin de semaine dernière.

    Merci Esther d'avoir demandé.

    RépondreEffacer
  3. Bon! Je suis au moins rassurée que la situation soit corrigée! Ça devait être effectivement très frustrant pour toi de le vivre, parce que la seule lecture de cette histoire me faisait sentir bien impuissante!

    RépondreEffacer

Ma définition d'un p'tit ange:

Personne unique doté d'un sens de l'altruisme développé, de l'honnêteté et du respect de soi depuis plusieurs années. N'est pas p'tit ange qui veut. Les candidatures peuvent défiler sans avoir nécessairement l'esprit du p'tit ange. Cette philosophie n'est pas uniquement de donner du temps et de l'aide instantanément à quelqu'un qui a besoin, mais plutôt une manière de participer activement, un certain temps, au mieux-être d'une personne.

P'tits anges bénévoles recherchés!

Je suis aussi à la recherche de p'tits anges bénévoles pour faire ses exercices physiques une fois par semaine, aller au cinéma et au restaurant, faire la lecture, écrire ma vie, jouer au poker... benevole [à] ptitsanges.com !