2014/12/08

Pas de sécurité pour les personnes en CHSLD? Pourquoi ne pas tenter de se prendre en mains?

Au même moment où le gouvernemaman annonçait sa « Stratégie de mobilisation pour lutter contre l’intimidation et la violence à l’école » (site gouvernemental ici), un reportage nous informait que le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Laval venait de limiter l'utilisation de moyens technologiques pour protéger les usagers de leurs établissements de santé. Pas de caméra de surveillance pour dénoncer l'intimidation et la violence faite aux aînés. (Article avec reportage ici).

Le lendemain, un vidéo circulait viruleusement sur Facebook. Une employée d'établissement de santé volant de la nourriture, fouillant dans des tiroirs, un autre employant un langage ordurier envers une bénéficiaire en plus de la maltraiter. (Vidéo Facebook ici).


Si ce genre de situations arrivaient aux parents de grands chefs d'établissements et syndicaux, est-ce qu'enfin le dossier des caméras de surveillance dans les chambres de CHSLD serait plus envisageable ou ils seraient aussi intraitable ?

On dit souvent que les bandits sont en train de prendre le contrôle sur notre société. Eh bien, c'est certain que les bandits vont toujours refuser que l'on filme leurs actes.

C'est clair qu'encore une fois, le gouvernemaman est très loin des besoins de sa population. Il est impérial de tout faire ce qui est humainement possible pour ne pas avoir à faire avec la gouvernance étatique actuelle.

Pour se faire, il faudra trouver des alternatives collectives pour pallier à ces besoins de la population vieillissante et grandissante. Le retour aux sources est de mise. Dans un quartier donné, des familles pourraient se regrouper pour héberger leurs aînés bien-aimés.

Le calcul en vaut la peine. Cinq familles déboursant 1025$ par mois chacune pour leur père ou leur mère, plus 1025$ par mois de la pension du parent, un budget annuel de 123 000$ pour différents services pourrait être disponible.

Nuits (1 personne) de 23h00 à 7h00:
16$/heure X 8 heures = 128$/jour = 46 720$/an.

Jours (1 personne) de 7h00 à 15h00:
16$/heure X 8 heures = 128$/jour = 46 720$/an.

Soupers (1 personne) de 15h00 à 20h00:
16$/heure X 5 heures = 80$/jour = 29 200$/an.

Soirée en famille avec les enfants et petits-enfants = 0$/an et de beaux moments pour chacun/e.

Total : 122 640$/an ou 24 528$/famille/an.

De plus, si les familles s'investissent humainement, les heures de repas peuvent être assumées sans aucuns frais. Jusqu'à 29 200$ d'économies. Suffisamment pour payer l'hypothèque de la maison et un excellent système de sécurité ! Bye bye CHSLD !!






Pour faire un don/Donate now: o.ptitsanges.com/don

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ma définition d'un p'tit ange:

Personne unique doté d'un sens de l'altruisme développé, de l'honnêteté et du respect de soi depuis plusieurs années. N'est pas p'tit ange qui veut. Les candidatures peuvent défiler sans avoir nécessairement l'esprit du p'tit ange. Cette philosophie n'est pas uniquement de donner du temps et de l'aide instantanément à quelqu'un qui a besoin, mais plutôt une manière de participer activement, un certain temps, au mieux-être d'une personne.

P'tits anges bénévoles recherchés!

Je suis aussi à la recherche de p'tits anges bénévoles pour faire ses exercices physiques une fois par semaine, aller au cinéma et au restaurant, faire la lecture, écrire ma vie, jouer au poker... benevole [à] ptitsanges.com !