2008/01/18

Les usagers aussi en ont assez !

Voici une lettre que j'ai fait publier en rapport au président d'une compagnie de taxi de Trois-Rivières qui se plaignait des services de raccompagnement de Tolérance Zéro.

Cette lettre fut publiée dans le Nouvelliste du 18 juillet 2007.

----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- -----

Les usagers aussi en ont assez !

M. Martin Paré de Coop Taxi est fâché. Triste ! Depuis quelque temps, on vous voit dans les médias clamer le préjudice que vous vivez en rapport à Tolérance Zéro. Eh bien sachez M. Paré que votre coopérative baigne aussi dans l'injustice.

Un peu d'histoire pour vous rafraîchir la mémoire. Il y a de ça quelques années, Coop Taxi faisait l'acquisition d'un fantastique véhicule adapté pouvant enfin offrir un service de taxi adapté, en complémentarité avec le service de transport adapté de la STTR. Pour les usagers, c'était le début d'une ère nouvelle. Enfin pouvions nous rêver de pouvoir de revenir tard dans la soirée après les spectacles lors des festivités estivale du Grand Trois-Rivières ou de sortir les dimanches (le service de la STTR n'étant pas encore disponible à cette époque.)

Pour une raison nébuleuse, dès le début du service une surtaxe de 10 $ était chargée à l'usager en plus de la course régulière en taxi adapté. (Probablement pour les mêmes raisons que M. Paré méprise Tolérance Zéro, c'est-à-dire répondre à un besoin monnayable...) C'est en effet très honnête de charger un montant exorbitant à une clientèle handicapée et à faible revenu. Après quelques plaintes au Ministère des Transports du Québec, les usagers ont eu gain de cause et la surtaxe est tombée aussitôt. Par contre, les usagers comme moi avons perdu énormément en service. Mais ce n'est probablement pas des représailles de notre précieuse Coop...

Depuis ce temps, pas de services en soirée, très peu les week-ends, bref moins de service que la Société de Transport de Trois-Rivières. Durant le jour, les centres hospitaliers, les centres de jour et les rendez-vous médicaux accaparent le fabuleux véhicule donc, pas plus de possibilités pour nous d'utiliser le taxi adapté. Personnellement, on m'a refusé deux fois l'été dernier ; le jour du Grand Prix de Trois-Rivières, un samedi en plein coeur de journée et un vendredi soir de spectacle à l'Art Vocal. Encore une fois, une pétition et plusieurs plaintes au Ministère des Transports du Québec mais cette fois-ci, la réponse fut négative. Le Ministère ne peut rien faire pour nous aider. En bout de ligne, Coop Taxi, tout comme Tolérance Zéro, n'a aucun encadrement légal pour desservir le service aux personnes handicapées. Qui blâmer au fond quand tout le monde font à leur guise ? À chacun son tour de vivre l'injustice. À vrai dire, je me sens moins seul maintenant...

Vous dites que vous offrez des services 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, mais à qui le dites-vous ? Êtes-vous sélectifs dans votre clientèle M. Paré ? Est-ce parce que nous ne pouvons remplir vos poches que vous nous refusez ? L'argent, n'est-ce pas le nerf de la guerre dans toutes ces histoires ?

J'invite les gens, les bars et restaurants à regarder dans les Pages Jaunes et essayer d'autres compagnies de taxi. Votre père, M. Paré, avait à coeur de desservir la population défavorisée de la région. Il s'est même déjà fait reprocher de trop en faire pour nous. En ferez-vous de même ?

Alain, usager du transport adapté à Trois-Rivières










Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ma définition d'un p'tit ange:

Personne unique doté d'un sens de l'altruisme développé, de l'honnêteté et du respect de soi depuis plusieurs années. N'est pas p'tit ange qui veut. Les candidatures peuvent défiler sans avoir nécessairement l'esprit du p'tit ange. Cette philosophie n'est pas uniquement de donner du temps et de l'aide instantanément à quelqu'un qui a besoin, mais plutôt une manière de participer activement, un certain temps, au mieux-être d'une personne.

P'tits anges bénévoles recherchés!

Je suis aussi à la recherche de p'tits anges bénévoles pour faire ses exercices physiques une fois par semaine, aller au cinéma et au restaurant, faire la lecture, écrire ma vie, jouer au poker... benevole [à] ptitsanges.com !