2008/01/08

Ce soir p'pa je m'ennui de toi.

Lorsque j'étais directeur général d'un organisme pour personnes handicapées de la Mauricie, je devais organiser la fête de Noël pour 200 personnes. Le dépouillement de l'arbre de Noël. Un cadeau et un dîner gratuit sur le bras du Père Noël ! Le grand jour venu, tous les convives se sont bien régalés et sont repartis avec chacun un beau cadeau. Peut-être le seul qu'ils ont eu cette année-là. Un dîner inoubliable.

Après tant d'émotion, le temps de décompresser étant arrivé, je relaxais paisiblement chez-moi à écouter de la musique douce. Nous étions à deux semaines de Noël et l'esprit des Fêtes commençait à se faire sentir.



Je savais que mon père n'allait pas très bien depuis quelque temps. Il avait des problèmes de coeur, de diabète et autres...

Tôt dans la soirée, le téléphone sonna. C'était ma mère. Elle semblait fatiguée. Après quelques familiarités, elle me félicita pour ma réussite festive auprès des membres de l'Association, puis elle me dit que mon père voulait me voir ainsi que mon frère à l'hôpital.

- Papa est à l'hôpital ?

- Oui, depuis quelques jours il ne se sentait pas bien.

- Pas de problème. Demain Serge viendra me chercher et nous irons le voir avec plaisir.

Je me demandais bien ce que mon père avait à nous dire. Mais naïvement, je m'endormis presque normalement. Mais la nuit fut longue.

À mon réveil, je me préparais joyeusement à rendre visite à mon père à Drummondville le soir même, j'habitais Trois-Rivières. Durant le trajet de presque une heure, mon frère et moi discutions de choses et d'autres comme à l'habitude. Une fois rendus, nous nous dirigions vers la chambre de notre père de bonne humeur, sans tracas.

En entrant dans la chambre, ma mère était assise près de la fenêtre, mon père alité, bien éveillé. Quelques câlins, quelques poignées de main.

- Salut papa, tu t'ennuyais des gardes malades ? Dis-je en riant.

Mon père sourit.

- Non, j'ai quelque chose d'important à vous dire.

L'atmosphère tomba soudainement au sérieux. Je ne savais toujours pas ce qui allait se dire dans cette chambre à quatre patients. Incroyablement intime comme endroit... Ma mère se leva, jeta un coup d'oeil par la fenêtre puis alla prendre une marche dans le couloir.

- Les gars, le docteur est passé aujourd'hui. Il dit que si j'arrête tous mes médicaments, je pourrais toffer peut-être 7 jours, 10 max... J'arrête demain.

Le silence.

Pour une des rares fois dans ma vie, je ne savais quoi répondre. À vrai dire, j'ai peine à me rappeler ce que nous avons discuté par la suite. Après quelques larmes, nous sommes sortis pour aller à la cafétéria avec lui.

Par contre, je me rappelle très bien de ce qu'il m'a dit rendu là : « Je m'excuse Alain. Je m'excuse d'être fatigué de me battre constamment. Pardonne moi... »

- Je comprends p'pa, un jour, je devrai aussi avoir le courage de faire ce que tu t'apprêtes à faire. C'est sûr que ça me fait beaucoup de peine, mais je te comprends. Je suis fier de toi.

Nous nous sommes mis à pleurer main dans la main et je savais pertinemment que c'était la dernière fois que je verrai assis à côté de moi.

De retour à la maison, j'étais vraiment triste. Je venais de réaliser que mon père était mal en point et qu'il allait en mourir. Jamais à mon lever je ne m'imaginais que la journée se terminerait ainsi. Voulez-vous entendre la chanson qui jouait lorsque que je me suis arrêté pour pleurer ?



Jamais je n'oublierai ce sentiment.

Il mourut à 59 ans le 30 décembre 1998 à 9h20, heure où ma mère, mon frère et moi étions réunis dans la cour de l'hôtel où nous avions passé les deux dernières nuitées. Comme si il avait attendu que nous soyons tous ensemble pour son dernier souffle.

Ce soir p'pa je m'ennui de toi. 

1 commentaire:

  1. Très touchant ton texte Alain. Quand mon grand père est décédé, j'ai éclater dans la voiture une fois seule, et c'est exactement Angel qui jouait aussi. Depuis ce temps cette chanson la est associé a mon grand père. <3 calin xxx

    RépondreEffacer

Ma définition d'un p'tit ange:

Personne unique doté d'un sens de l'altruisme développé, de l'honnêteté et du respect de soi depuis plusieurs années. N'est pas p'tit ange qui veut. Les candidatures peuvent défiler sans avoir nécessairement l'esprit du p'tit ange. Cette philosophie n'est pas uniquement de donner du temps et de l'aide instantanément à quelqu'un qui a besoin, mais plutôt une manière de participer activement, un certain temps, au mieux-être d'une personne.

P'tits anges bénévoles recherchés!

Je suis aussi à la recherche de p'tits anges bénévoles pour faire ses exercices physiques une fois par semaine, aller au cinéma et au restaurant, faire la lecture, écrire ma vie, jouer au poker... benevole [à] ptitsanges.com !