2010/02/22

Expulsé de mon logement ?

Depuis peu, il y aurait un règlement municipal obligeant les personnes handicapées physiquement, incapables de se transférer seul du lit au fauteuil roulant en cas d'évacuation, à être relocalisés de leur logement aux étages supérieurs. Personnellement, je vois dans cette démarche du gros bon sens, mais jusqu'où la liberté de l'individu et son choix de vie ne sont pas brimés?

Je m'explique.

J'habite au 3e d'un édifice de 9 étages, au même endroit où était située une résidence pour personnes lourdement handicapées, nécessitant toutes plus de 25 heures par semaine d'aide direct (hygiène, repas, etc.). Notre building héberge près de 130 logements (principalement des personnes âgées autonomes) et le projet de résidence offrait des services de maintien à domicile 24 heures sur 24 à 12 d'entre eux, tout réparti sur 5 étages.

J'ai quitté cette résidence il y a environ 6 ans et l'office municipal d'habitation de Trois-Rivières (OMHTR) avait accepté que je conserve mon logement indépendamment de l'organisme. La résidence est maintenant rendue dans un nouvel édifice à proximité de notre immeuble, libérant ainsi plusieurs logements très bien adaptés aux étages.

Quelqu'un m'a parlé qu'il y avait peut-être une zone grise au niveau dans la charte des droits et libertés qui pourrait me permettre de conserver mon logement. Je n'ai aucun intérêt à quitter un logement parfaitement adapté à ma condition, où je viens de passer les 11 dernières années de ma vie. J'ai actuellement un 3 et demi qui a été construit dans un ancien 4 et demi. Vous comprendrez donc que les pièces sont très grandes comparativement à un 3 et demi standards.

Mon logement actuel est d'une superficie d'environ 700 pieds carrés. C'est une grandeur parfaite pour mes besoins. Le petit logement qu'ils vont possiblement me proposer est d'environ 500 pieds carrés. Loin d'être suffisant pour faire place à mes équipements et répondre à mes besoins.

Mon tour approche.

Vendredi de cette semaine, j'ai un rendez-vous avec une dame de l'OMHTR pour une première rencontre à ce sujet. J'anticipe déjà sa proposition : un minuscule 3 et demi au rez-de-chaussée, mais dans quel secteur ? J'ai toujours du personnel qui vient travailler à pied (certains par choix, d'autres pas...) Devrais-je, en plus du stress du déménagement forcé, changer partiellement et m'adapter à du nouveau staff ?

Évidemment, l'option du déménagement n'est pas totalement écartée, mais je doute que l'OMHTR accepte de modifier un autre logement de même superficie pour moi, le coût étant d'environ 25 000 $ (il y a douze ans de cela).

Pour en revenir à la réglementation, je trouve absurde que l'on donne le choix à des témoins de Jéhovah de laisser mourir un enfant nécessitant une transfusion sanguine pour des raisons religieuses, mais que l'on impose aux gens lucides et parfaitement conscients, des décisions qu'ils leurs sont imposés...

Personnellement, j'ai pleinement confiance dans la vie, d'autant plus que mon édifice est en béton armé. Un peu comme mon moral quoi ! ;) Non, mais c'est vrai ! Comment voulez-vous passer au feu lorsque les flammes ne peuvent passer au travers du béton ? D'accord, j'avoue que la fumée peut causer beaucoup de dommages, mais quand même... Au rez-de-chaussée, quels sont les probabilités d'un vol par infraction par une fenêtre ou une porte-patio (dont je suis incapable d'ouvrir, fermer, barrer sans aide technique en passant) par un individu malintentionné qui a « spotté » l'handicapé vulnérable nouvellement emménagé ?

Un autre bel exemple d'une société matriarcale qui refuse catégoriquement de voir la fatalité dans les yeux. Comme si nous avions le pouvoir de rester en vie éternellement... Ou serait-ce un règlement municipal pour dégager la tâche de nos valeureux pompiers ?

Tout ce que je souhaite pour vendredi, c'est qu'on me demande mon opinion sur la question, même à signer une décharge en cas où une tragédie subvenait (signature qui semble impossible selon l'expérience d'une amie qui à abandonnée le combat que j'entame).





5 commentaires:

  1. Eh bordel!! Encore une bataille?? C'est tout le temps comme ça? Qu'est-ce qu'on peut faire pour t'aider? Je crois que si on te laisse exprimer ton opinion, tu as des chances d'arriver à leur faire comprendre le Gros Bon Sens de ta volonté de rester là où tu es. Je cherche une action concrète que je pourrais faire, qui pourrait te donner un coup de pouce pour t'aider à gagner cette nouvelle bataille car je sais que tu es bien là, que ton appartement est correct pour tes besoins et que tu as raison de vouloir y rester. Courage, Alain, et fais-moi signe si je peux faire quelque chose.

    RépondreEffacer
  2. Merci Sonia. Je suis en pourparlers avec quelques ressources. Je crois que vendredi je saurai où j'en suis. Je ne veux pas donner des coups d'épée dans l'eau inutilement. Mais je prépare ma défense...

    RépondreEffacer
  3. et si on acceptait de rénover un autre logement, même si ça coûte 35000$ dollars. Tu voudrais?

    si oui, j'irais avec cette stratégie. t'abandonne ton logement qui contrevient au règlement municipal, mais pour un logement rénové.

    sinon, faudrait voir si on cas ne peut pas entrer dans des considérations de droits acquis (les nouveaux ne peuvent pas avoir l'avantage, mais toi tu le gardes)

    RépondreEffacer
  4. Si l'emplacement géographique, la superficie du nouveau logement et l'autorisation d'installer un système de sécurité à la porte patio (aux frais de l'organisme) sont acceptées et conviennent à tous les partis, il est possible que le dossier se conclut rapidement. Mais au niveau de la superficie, il est quasi impossible qu'ils acceptent.

    L'option des droits acquis semble la meilleure.

    Merci d'avoir pris le temps de laisser ton commentaire Elaine. Tu es toujours la bienvenue ici.

    RépondreEffacer
  5. Merci d'avoir un blog interessant

    RépondreEffacer

Ma définition d'un p'tit ange:

Personne unique doté d'un sens de l'altruisme développé, de l'honnêteté et du respect de soi depuis plusieurs années. N'est pas p'tit ange qui veut. Les candidatures peuvent défiler sans avoir nécessairement l'esprit du p'tit ange. Cette philosophie n'est pas uniquement de donner du temps et de l'aide instantanément à quelqu'un qui a besoin, mais plutôt une manière de participer activement, un certain temps, au mieux-être d'une personne.

P'tits anges bénévoles recherchés!

Je suis aussi à la recherche de p'tits anges bénévoles pour faire ses exercices physiques une fois par semaine, aller au cinéma et au restaurant, faire la lecture, écrire ma vie, jouer au poker... benevole [à] ptitsanges.com !