2008/01/24

Le travail en tant que tel n'est pas difficile. Les tâches sont peut-être extrêmement détaillées mais elles se font de façon routinière et il est important de les effectuer correctement quotidiennement. Des années d'essais et erreurs, des nuits passées dans des situations ambiguës, des gens qui me conseillaient des choses qui ont nuits à mon bon fonctionnement par paresse ou par manque de dévouement m'ont permis d'avoir une « machine » bien rodée. Je sais maintenant ce qui est bon et ce qui ne l'est pas pour moi.

Juste l'autre jour, la personne du souper est venue travailler fatiguée et très peu concentrée sur les tâches à effectuer. 3 détails importants ont été mis de côté.

  • Le dispositif automatique du robinet de la salle de bain était fermé.
  • La poubelle n'était pas bien placée pour que je puisse jeter mes choses.
  • Pour compenser la poubelle inutilisable, la toilette aurait pu compenser. Mais malheureusement le siège était rabaissé.

Mais au fond, c'était à moi de faire une tournée pour vérifier. Pourtant on me dit toujours « Alain, fais-moi confiance. » J'essai de faire confiance mais si je laisse mon destin entre les mains de quelqu'un qui oublie un détail, c'est probable que je me fasse jouer un tour. Donc, il n'est pas plus facile d'encadrer une dizaine de personnes par mois à s'améliorer, qu'une seule employée à s'appliquer à la tâche...

En ce qui a trait à la perfection et le souci du détail, ni le nombre d'heures, ni le salaire ne peut améliorer la situation. Si la personne ne fait pas attention aux tâches, aucune condition ne pourrait favoriser l'apprentis-sage de ce détail qui est, selon moi inné...

Pour revenir à ce soir en particulier, j'avais des petits fruits avec noyau comme collation. De bonnes cerises mûres ! Mes mains sont depuis peu incapable de rejoindre ma bouche. J'ai dû aller chercher une cuillère dans le tiroir pour pouvoir manger chaque fruit. Mais l'effort que j'ai mis m'a demandé beaucoup. Jusqu'au point où j'en ai échappé ma cuillère à quelques pouces de la table. Je suis alors retourné au tiroir à ustensile (qui est vraiment bordélique depuis quelque temps): pour me prendre une fourchette (parce qu'il n'y avait plus de cuillère à ma portée).

Une fois que j'ai prit mon ustensile, mon bras est tombé de fatigue et je n'ai pas eu la force le remonter. J'ai dû alors user de mon imagination pour le remonter sans échapper ma fourchette. Un peu partout dans mon loyer j'ai des cordes attachées après les poignées de porte (entrée principale, salle de bain, réfrigérateur, et autres) pour m'aider à les ouvrir.

J'ai donc essayé avec la corde du réfrigérateur, mais en vain. C'est là que je me suis rendu dans la salle de bain où j'ai une longue corde fixée au mur. J'ai réussi tant bien que mal à glisser ma main sans échapper ma fourchette (que je sentais de plus en plus lourde en passant) au travers de la corde, pour ensuite prendre une petite pause. Après environ 30 secondes, j'ai fait un mouvement vers la droite avec mon fauteuil roulant ce qui m'a permis avec un peu d'effort de soulever mon bras sans échapper la fourchette !

J'étais vraiment fier d'avoir réussi cette mission. Mais j'ai dû faire une croix sur la cuillère qui se trouvait parterre dans un endroit précaire, c'est-à-dire exactement où je devais me placer pour manger. Suspense ! J'avais peur qu'en mouvement j'écrase la cuillère avec mes roues ! Mais il n'en fut rien heureusement. Yéééééééééé !

Étant prêt à manger, j'ai piqué délicatement un premier fruit juteux. Comme il était bon ! Rendu au noyau je me retourne tout doucement pour ne pas écraser ma cuillère, et je me dirige vers la poubelle pour cacher le noyau. Je constate alors au même moment que la poubelle a été déplacée et je ne peux plus l'utiliser convenablement. Elle était trop rentée sous le comptoir... Déçu, je me dis alors « pas de problème, il reste la toilette ! » Déchu, j'arrive à la toilette et le siège est rabaissé. Misère...

Toute cette aventure se déroule sur environ 30 minutes. Alors comprenez-moi que j'aimerais sincèrement garder mes forces à faire autre chose que de relever les défis aussi bénins. Pour les personnes que j'engage, ça leurs auraient pris moins d'une minute tout mettre en place convenablement.

Pour certains, c'est petits détails sont des caprices. Et bien pour moi, c'est parfaitement justifié d'avoir une « machine » aussi structurée. Qui dans la vie aimerait constamment avoir des embûches que d'autres personnes lui ont mis (suivant involontairement j'en conviens) sur son chemin ?

Je n'ai pas écrit ce texte pour frapper sur mon staff. Loin de là ! Sans eux je ne suis rien ! Tout le monde est vital pour moi et je leur en suis extrêmement reconnaissant ! Je vis ces situations plusieurs fois par semaine avec la quasi-totalité de mon personnel. Je voulais plutôt vous faire part d'une tranche de vie. Vous sensibiliser.

Je suis conscient que ce n'est pas facile pour une personne de venir travailler pour une heure seulement, mais ce n'est pas plus facile pour moi de répéter et de corriger toutes ces personnes qui ont accepté de m'ouvrir leur coeur par grande générosité. Je ne tiens pas à réprimander ou à critiquer tout le monde qui travaille ici, je veux simplement les pousser à être meilleurs. Ce qui selon moi, est d'instaurer d'excellentes valeurs qui pourront leur servir tout au long de leur vie personnelle, familiale et professionnelle.

Merci à toutes de ne pas me juger trop rapidement, et j'essayerai d'en faire autant !












1 commentaire:

  1. Alain, je comprends probablement plus que bien du monde tout le sens de cette tranche de vie... combien de stratagème utilisés pour effectuer tel ou tel action.... Tu sais, je me plains jamais moi non plus de mon handicap.... Pis depuis le tout ce temps j'ai eu le temps d'en faire des choses.. pis de pas en faire...parce que pas capable.... mais crisse j'ai jamais pas essayé...

    chu encore en shape.. un p'tit mal de coude passager même pas lié à ma condition.... On fait un pacte..... j't'embarque su mes gros bras... j't'amène ou j'peux, en avion en montagne à la pêche, en kayak, sur un terrain de tennis, au volant de mon char, tu y seras avec moi.....

    toi ben.... continue de me faire réaliser la valeur de ce que c'est d'être capable de rammasser une cuillère.... ça vaut colissement plus que tout ce qu'on peut faire avec not corps.....

    merci !! Jonath

    RépondreEffacer

Ma définition d'un p'tit ange:

Personne unique doté d'un sens de l'altruisme développé, de l'honnêteté et du respect de soi depuis plusieurs années. N'est pas p'tit ange qui veut. Les candidatures peuvent défiler sans avoir nécessairement l'esprit du p'tit ange. Cette philosophie n'est pas uniquement de donner du temps et de l'aide instantanément à quelqu'un qui a besoin, mais plutôt une manière de participer activement, un certain temps, au mieux-être d'une personne.

P'tits anges bénévoles recherchés!

Je suis aussi à la recherche de p'tits anges bénévoles pour faire ses exercices physiques une fois par semaine, aller au cinéma et au restaurant, faire la lecture, écrire ma vie, jouer au poker... benevole [à] ptitsanges.com !